Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Valérie Dufayet

Nos temps vécus

« La valeur des choses n'est pas dans la durée, mais dans l'intensité où elles arrivent. C'est pour cela qu'il existe des moments inoubliables, des choses inexplicables et des personnes incomparables.Fernando Pessoa

Notre perception du temps est soumise à des changements fréquents et souvent contradictoires avec nos désirs et nos projets. Outre le temps linéaire et apparemment stable, se distingue l’angle de l’évènement, du choix de l’action au sein de Chronos: c’est le Kaïros ou le moment opportun. Notre anxiété à ne pas pouvoir maitriser le temps fait que nous alternons entre improvisations hasardeuses et planifications rigides de nos existences personnelles et collectives.

Pourtant, nous vivons tous des moments que nous ressentons comme uniques et comme autant de perspectives ouvertes sur de nouveaux futurs. Simples rêves, visions inspirantes …ou bien émergences d’instants décisifs?  Les Grecs avaient inventé deux mots pour désigner, d’une part, le temps pensé et, d’autre part, le temps agi. Celui-ci est le « vrai » temps, le temps qu’on vit, le temps qu’on agit : il se produit des occasions qui ont comme caractéristique de ne pouvoir être répétées, d’être des moments uniques, des moments de grande décision: Kaïros est l’art de vivre le temps de l’action qui donne à  l’événement un caractère exceptionnel.

Que sont nos temps vécus? Quelle vertu exercer afin de s’en render comme maîtres et possesseurs? Quelle disposition particulière faut-il posséder pour saisir ce moment oppurtun? Esprit de géométrie ou de finesse? Comment évaluer et transformer les instants favorable en espace d’actions perspicaces ? Sommes-nous de l’étoffe de l’éternité?  Nous tenterons d’en saisir les contours et les enjeux à travers la lecture de Platon, Aristote, Baltazar Gracian , Montaigne, Machiavel, Pascal, Jankélévitch, Bergson ou encore Pasteur et Heidegger.

«  Je ne peins pas l'être. Je peins le passage: non un passage d'âge en autre, ou, comme dit le peuple, de sept ans en sept ans, mais de jour en jour, de minute en minute. Il faut accommoder mon histoire à l'heure. » Essais, III, 2, Du repentir de Michel Eyquem de Montaigne

 

“Mourir : occasion posthume de faire parler de soi.”

Léo Campion

“Mieux vaut se préparer à saisir une occasion qui ne viendra peut-être jamais que d'être pris au dépourvu quand l'occasion se présente.”

Lee Brown

“L'amour n'a pas de meilleur ministre que l'occasion.”

Miguel de Cervantès

 

Une vie qui n'a point de relâche est comme une longue route où l'on ne trouve point d'hôtelleries.”

Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

 

“Plus on prête attention aux coïncidences, plus elles se produisent.”

Vladimir Nabokov De Vladimir Nabokov / L'Enchanteur

 

“Le génie chez les uns, c’est une intuition constante ; chez les autres, une constante attention.”

Alfred Capus / Les Pensées

 

“Quand on me contrarie, on éveille mon attention, non pas ma colère.”

Michel de Montaigne / Essais

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article